06 32 93 71 56 -- Ainéa -- Siège : 12 rte de Jacquou le Croquant - 24580 Rouffignac [email protected]

Présentation

De l’idée à Ainéa

30 % des aidants décèdent avant les aidés. C’est parce que je connais ces chiffres et que ma mère a décidé d’aider ma grand-mère, que moi, j’ai décidé de l’aider, elle, ma mère. Cette femme ne ferait pas partie des 30 %. Je pensais que ce serait facile : je suis dans le secteur depuis un certain temps, ma mère sait que je suis une excellente professionnelle et que je prends mon travail très à coeur… Et pourtant, je me suis heurtée à de vraies barrières, les mêmes que celles rencontrées dans mon métier. Ma mère culpabilisait, se disait qu’il n’y en avait pas pour longtemps, tenait et tenait encore en m’expliquant que certes j’étais une professionnelle du secteur mais que mes conseils valaient pour les autres, mais qu’elle n’était pas dans ce cas là… Malgré tout, petit à petit, j’ai obtenu d’elle qu’elle fasse des « tests » avec ma grand-mère pour savoir si mes conseils se révélaient vrais ou faux. Elle fût surprise de constater qu’à chaque fois, mes prédictions se révélaient exactes. Elle s’est donc mis à suivre mes conseils avec une certaine réticence, puis en étant de plus en plus convaincue. Ainéa est né grâce à cette expérience là.

Directrice d’ehpad depuis 7 ans, j’ai vu arriver dans les locaux de ce type de structure bon nombre de personnes accompagnant un proche âgé. Et elles avaient toutes un point commun : elles arrivaient toutes particulièrement épuisées. Peu de personnes âgées choisissent de rentrer en ehpad, elles préfèrent dans leur très large majorité rester à vieillir chez elles. Ce n’est que lorsqu’elles ne peuvent plus rester chez elles et sous la pression de leurs proches épuisés moralement et physiquement que les entrées en structure sont réalisées.

Pour les professionnels de l’ehpad dont je fais partie commence alors un travail de longue haleine : accompagner les aidants pour qu’ils puissent accepter les nouveaux besoins de leur proche âgé et les inciter à prendre soin d’eux-mêmes afin qu’ils récupèrent, et dans le même temps, accompagner la personne âgée qui est souvent brutalement arrachée à son environnement (suite à une chute ou à une perte excessive de cohérence par exemple) et qui est en colère contre ses proches (et bien entendu contre la structure). Cet accompagnement peut prendre entre 1 et 3 ans selon les cas voire tout le reste de la vie de la personne âgée.

Cette situation ne génère que tension et frustration de la part du proche qui essaie de prendre en charge la personne âgée, la personne âgée elle-même et les personnels de ces structures en but à la colère et à la frustration incessante des parties en présence.

 

Ainéa donne une vraie chance à la personne âgée de rester chez elle.

Ainéa accompagne les proches de la personne âgée avec des conseils et donne des clefs de compréhension de la Grande Dépendance.

Ainéa redonne le choix à la personne âgée de vieillir à la maison ou en structure.

Ainéa permet aux proches de comprendre ce qu’il faut faire, quand il faut le faire.